La Martinique et moi

Il y a longtemps que je n’ai pas écrit pour mon blogue. Ça doit être la rigueur de l’hiver québécois qui me donne le goût de vous partager ma découverte: la Martinique. En plein cœur de la Mer des Caraïbes, ce petit bijou est un réellement un paradis pour les vacanciers de mon espèce.

L’amoureux et moi ayant plusieurs choses à fêter, nous nous sommes mis d’accord pour découvrir ensemble une nouvelle destination. N’ayant qu’une seule semaine disponible en décembre, nous avons opté, à la suggestion de ma super conseillère voyage, Julie de son prénom, pour le Club Med Les Boucaniers.

Club Med Les Boucaniers

Julie m’avait avisé qu’en allant au Club Med, je ne verrais plus jamais les resorts tout inclus de la même façon. Elle avait raison!

Côté bouffe, même si je m’attendais à bien manger, jamais je n’avais pensé que ça allait être à ce point. Tout était bon et bien assaisonné; des sauces au beurre et à la crème, une grande variété de poissons (nous avons même goûté à du requin!), de viandes et de fromage (du bleu, du chèvre, du Saint-Paulin, hummmm), de réelles pâtisseries françaises, des fruits et légumes frais, sans oublier toutes sortes de pain. À ne pas manquer, le pain aux légumes et celui au chocolat.

Je suis du type prudente dans le Sud. J’évite toujours tout ce qui est laitue, sushis, tartare et carpaccio. Mais là, impossible de résister au tartare de thon préparé devant nous. Imaginez un très grand plateau de glace sur lequel repose un thon complet fraîchement pêché avec un chef tout souriant préparant un tartare à la mangue. MA-LA-DE!

Bref, retenez qu’au Club Med, aucune restriction quant à l’alimentation. Et même si habituellement lorsque je visite Cuba ou la République, je me bourre de probiotiques afin d’éviter la vous-savez-quoi, j’ai toujours quelques épisodes désagréables et un intestin faisant des glou-glous.

En Martinique, RIEN. Aucun changement à la routine. Aucun glou-glou ni malaise intestinal. C’est l’une des raisons pour laquelle payer le double d’une semaine à Cuba ne nous a pas dérangé une miette. En plus, le vin inclus, français bien sûr, était pas mal du tout, assez pour ne pas avoir regretté d’avoir acheté quelques bouteilles au Hors Taxes à YUL et de ne pas avoir besoin de consulter la carte des vins. En tout cas, nous étions loin de l’acide à batterie que nous avons bu lors que notre voyage en République.

Qui dit Club Med, dit aussi animation et G.O. Une équipe dévouée, dynamique et très professionnelle. Pour ceux qui aiment les activités thématiques, les sports aquatiques et l’animation, vous serez bien servi. Mais pour ceux qui veulent le calme et relaxer sur la plage, sachez qu’aux Boucaniers, il y a toute une section de plage tranquille ou l’on n’entend pas la musique de la plage dite de party.

Au Club Med, il y a aussi des soirées thématiques et un « dress code » comme disent les français. À chaque soir, une tenue est suggérée: tout en noir, pantalon blanc et chandail 45, paréo, etc. Bien que nous n’en savions rien, nous avons tout de même pu nous adapter pour certains soirs. Voir tout le monde suivre le code donnait vraiment un air de fête à la soirée. Et que dire de voir Fabien, notre G.O. préféré, en paréo 😉

Qu’est-ce qu’on fait ce jeudi?

Si vous y allez, prenez le temps d’aller au village qui est à seulement 10 à 15 minutes de marche. Aucune crainte à y avoir, c’est vraiment sécuritaire. Personne ne vous harcèlera; rien à voir avec la Jamaïque ou la République. Et les Martiniquais sont toujours contents de rencontrer des Canadiens. Ils adoooooorent notre accent et apprécieront le temps que vous prendrez pour échanger avec eux.

Au village, profitez-en pour faire vos emplettes. Plus vous vous éloignerez du resort, moins vous paierez cher votre rhum et vos souvenirs. À mettre sur votre liste: des épices, une nappe ou autre en madras et du rhum.

Nous étions en Martinique en même temps que la course extrême TransMartinique. Cette course, comme le dit le site Web officiel, est une longue randonnée sportive, en une seule étape, dans un temps limité,  en semi autosuffisance et qui traverse la Martinique du nord au sud sur 161 km. Nous avons croisé sur la plage un français qui, à l’allure qu’avait sa démarche, ses pieds plein d’ampoules et ses mollets piqués, avait fait la course. Je crois lui avoir sauvé la vie avec mon Benadryl en vaporisateur. Ma liste Quoi mettre dans sa valise lors d’un voyage dans le Sud version améliorée a encore une fois été très utile 🙂 Pour atténuer l’effet dévastateur des yenyen, il n’y a pas mieux.

En résumé, on a aimé Les Boucaniers pour:

  • Le site tout simplement magique; une plage de 1 km de long, une végétation luxuriante et la proximité avec le village
  • Le service impeccable en tout point
  • La qualité de la nourriture et du vin
  • La gentillesse des Martiniquais et leur accueil chaleureux
  • Le Wi-F gratuit et disponible presque partout sur le site

On a moins aimé pour:

  • Les petits moucherons, yenyen dans le jargon Martiniquais: certaines personnes se sont faits beaucoup piquer, d’autres non mais rappelez-vous que décembre est le pire mois et que du Benadryl, c’est toujours utile
  • La fermeture du bar principal lors de certaines soirées thématiques; lors de la soirée blanche située à l’autre bout du Club, pas moyen de boire autre chose que des boissons au rhum et de relaxer tranquillos au bar en admirant les étoiles sur le bord de la mer
  • Le manque de staff en arrière du bar lors du 5@7
  • Le fait que nous n’avions pas l’info sur les thématiques vestimentaires

À retenir:

  • Acheter des Euros (les banques n’en ont pas toujours en stock, prévoir un délai de 1 à 3 jours)
  • Adaptateur pour appareil électrique (le même qu’en France)
  • Transport d’une heure à partir de l’aéroport Fort-de-France
  • Les pourboires sont vraiment inclus

En conclusion, c’est sûr que je retournerai dans un Club Med. D’ailleurs, les prochains sur la liste sont Colombus Isle et les îles Turquoise. Et pour ce qui est de la Martinique, ce n’est pas les yenyen qui me décourageront d’y retourner!

Bon voyage 🙂

Bookmark and Share

3 Responses

    • Bonjour Jacques! Les pantalons ne sont pas obligatoires, mais prévoyez de beaux bermudas ou encore, des pantalons légers pour être confortables. Les soirées sont assez chaudes mais les pantalons pourront vous protéger des petites bibittes qui piquent 🙂 Bon voyage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *