Gluten et marketing font-ils bon ménage?

J’ai eu l’idée de ce billet lorsqu’une amie m’a raconté ses aventures « glutenniennes ». Devant éliminer le gluten de son alimentation, elle s’est mise à la recherche de produits sans gluten dans les épiceries et de restaurants pouvant lui offrir des menus sans cet élément dangereux pour elle.

On n’imagine pas comment il peut être difficile de s’alimenter sans gluten. Même dans les endroits où l’on pense que le menu sera adapté, c’est la « cata ».

Commençons par les faits. Au Québec, on estime qu’une personne sur 100 présente une intolérance au gluten (produit du blé et de plusieurs autres céréales). De plus en plus de personnes en Amérique du Nord souffrent de ce problème et ce, à différents niveaux. Et saviez-vous que de « vraies » maladies peuvent être causées par une alimentation contenant du gluten? Le New England Journal of Medecine en a répertorié 35, dont l’arthrite, la dépression, l’anxiété, le lupus, les migraines, l’eczéma et alouette.

Parmi les personnes souffrant d’intolérance au gluten, certaines sont atteintes de la maladie cœliaque, le stade le plus avancé de cette affection. D’un autre côté, certaines personnes souffrant de problèmes intestinaux, comme par exemple le côlon irritable, peuvent en fait être tout simplement intolérantes au gluten. Par de simples tests sanguins, on peut vérifier si la personne a développé des anticorps anti-transglustaminase et anti-gliadine et donc savoir si oui ou non elle est intolérante au gluten, sans pour autant souffrir de la maladie coelique. Si les tests s’avèrent positifs, alors dans les deux cas, la personne doit éliminer entièrement le gluten de son alimentation.

C’est là que le fun commence! Le problème avec cette intolérance, c’est que les gens qui en souffrent sont très limités dans leurs choix alimentaires. Ils peuvent donc difficilement aller manger au restaurant.

Mon amie m’a raconté qu’elle et son conjoint sont allés chez Cora en pensant pouvoir manger un repas sans gluten, comme de la galette de sarrasin. Voulant s’assurer qu’elle pouvait bien manger ce plat au menu, elle demanda à la serveuse les ingrédients de la dite galette de sarrasin. Malheur! On y ajoute de la farine de blé! La serveuse leur aurait même mentionné qu’à elle seule, elle pouvait servir jusqu’à 5 personnes par jour ayant une intolérance au gluten. Cinq personnes par jour dans un seul restaurant, ça fait tout de même plus de 1 800 personnes par année. Et si on fait le décompte pour les 129 Cora au Canada, ça fait plus de 230 000 clients potentiellement insatisfaits!

Bizarre tout de même que des chaînes comme Cora et Subway, se décrivant comme des références en restauration santé, n’offrent pas de menu sans gluten. Notons qu’il commence tout de même à y avoir des restaurants qui proposent ce type de menu, tels que les restaurants Boston Pizza qui offrent des pâtes à pizza sans gluten. Pour une liste plus exhaustive des restos sans gluten, baladez-vous sur le site RESTOMONTREAL.

Quelle belle opportunité marketing ce serait pour Cora et Subway de prendre la tête dans ce créneau en offrant des repas sans gluten. Il ne manque pourtant pas grand chose: du pain sans gluten, des grille-pain, fours et ustensiles réservés à ce pain, des recettes de galette de sarrasin sans ajout de farine de blé, etc. Et pour annoncer le tout, une bonne campagne de marketing incluant les médias sociaux.

Il y a des milliers de personnes qui ne demandent pas mieux que de savoir où manger sans gluten. Pendant ce temps, ces mêmes personnes sont à la maison et ne rêvent que d’accompagner leur conjoint(e) au restaurant! Un simple affichage ou une publicité à l’intérieur du resto ainsi que des indications dans les menus aideraient grandement les gens souffrant d’intolérances diverses, dont au gluten.

À mes comparses en marketing, prenez le temps de vérifier les statistiques sur les intolérances au gluten afin d’être les premiers à commercialiser des produits et services répondant à ces nouveaux besoins alimentaires. À ceux qui souffrent de cette intolérance, vous avez tout à gagner en envoyant des commentaires aux restaurants via les médias sociaux, forums, courriels ou cartons de commentaires. Plus vous serez nombreux à le demander, plus les restaurants que vous aimez vous écouteront!

Merci à Mélissa et Dominick de m’avoir inspiré ce billet et de m’avoir fourni les informations. En espérant que je pourrai influencer un tantinet quelques restaurateurs!

Révision et correction: Rachel Fleury, solutions écrites

Bookmark and Share

2 Responses

  1. En effet, il s’agit d’une problématique. Sans avoir le problème personnellement, certains membres de l’événement WEB2BIZ l’ont. Nous avons eu une pensée pour eux la dernière fois en offrant 3 repas, dont 1 sans gluten et 1 sans produit laitier. Bien content que le restaurant avait cette ouverture d’esprit.

    Merci de nous conscientiser sur ce problème.

  2. Ping : Marlène Gaudreault (marlou_3) | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *